Newsletter SALTO

25 May 2019
 

Newsletter N°3

 

Information générale

Le projet Salto amorce son dernier semestre qui prendra fin en juillet  2019 lors du dernier séminaire transnational qui aura lieu le 25 et 26 juillet 2019 à Pula en Croatie.
Pour rappel, le projet européen SALTO - Social Action for Life quality training and Tools - est basé sur l'adaptation nécessaire des travailleurs sociaux et de santé pour les soins et l'accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées. SALTO vise à faire de l'animation sociale un levier d'amélioration de leur qualité de vie permettant le développement et la préservation des compétences physiques, psychologiques, cognitives et sociales.

Ses trois productions sont en phase d’ajustements avant validation. L’une d’entre elles, l’état des lieux des formations et des expériences de terrain innovantes, est terminée et validée. La seconde production, le livret de formation en animation sociale est dans sa dernière étape d’adaptation et de formalisation. Puis, le guide technique d’animation sociale qui constitue le troisième livrable à destination des professionnels achève ses derniers ajustements.

La réunion transnationale de pédagogues et de professionnels de janvier 2019 à Padoue en Italie a permis d'avancer sur la mise en commun des tests et évaluations de la production 2 et la 3 et sur l’articulation de la campagne de communication et de diffusion des quatre territoires.

Durant les mois précédents, l'évaluation des modules de la formation a été effectuée  sur les quatre territoires concernés par le projet Salto, Croatie, Italie, Espagne et France, et les résultats et retours des étudiants et formateurs sont positifs dans l’ensemble.

En parallèle, le processus de construction du guide a tenu compte des tests et évaluations faites dans chaque pays avant de procéder à sa phase de finalisation. L'élaboration du guide technique d’animation sociale SALTO proposé aux professionnels des maisons de retraites et des structures d'accueil pour personnes en situations de handicap sera clôturée fin mars 2019.

La diffusion des travaux en cours du projet SALTO ont été présentés aux acteurs du secteur du handicap et gériatrique d’Italie en Janvier 2018 à Padoue. 
C’est la première des journées de dissémination qui initie le cycle de dissémination du projet des quatre territoires du premier semestre 2019. Les prochaines disséminations pour le territoire français et espagnol, spécifiquement pour le Gipuzkoa, auront lieu à la frontière franco-espagnole à Hendaye le 12 avril 2019. La région de Bologne aura également un séminaire de dissémination en mai 2019. Puis les croates organiseront leur séminaire en juillet 2019.

CROATIE

Phase de test du programme :

Module : La participation des familles et des parents proches
Module : Communication au sein de l'équipe pour la qualité de vie des professionnels.
Au cours de la période d'octobre à décembre 2018, Diopter a mené la deuxième série de tests du programme d'animation sociale, à laquelle ont participé 46 étudiants. Tout au long de cette période, Diopter a réalisé plusieurs modules de tests avec des étudiants en formation sociale ou médico-sociale ainsi qu'avec des infirmières de différentes maisons de repos pour personnes âgées.
Sous la supervision d'un psychologue, 34 étudiants ont appris l'importance de l'implication des familles et des parents proches dans la vie de l'usager. Grâce aux cours théoriques et pratiques de la formation initiale, ils ont appris à communiquer avec les familles et à faire preuve d'empathie, à faire participer les familles aux activités de la vie quotidienne des usagers et à organiser des activités sociales où participent les familles.
De plus, 12 infirmières ont été formées au sein de leur équipe à éviter / prévenir / résoudre les conflits. Dans le cadre de la formation continue, à l'intention des professionnels, les infirmières, entre autres, ont acquis des compétences en communication assertive au sein de l'équipe.
Depuis le début de la mise à l'essai du programme, un total de 53 participants ont assisté aux différents modules de formation. L'évaluation a été très positive, les participants étaient satisfaits des modules et aimeraient approfondir leurs connaissances en animation sociale.

 

FRANCE

Les tests et évaluations de la formation ont eu lieu auprès des étudiants d’Etcharry Formation Développement et des EHPAD de Pausa Leku et de Goxa leku de l’Association AAPAVA. De plus, le module d’implication des familles a été évalué 6 mois après sa mise en œuvre. Les résultats tant du côté des formateurs que des étudiants ont été positifs.
Les tests du guide technique en animation sociale ont été réalisés dans le foyer de vie de Morcenx ainsi que dans la maison relais de Labenne de l’Association Caminante. Les retours ont été positifs et constructifs, permettant de réajuster les activités en conséquence.   
Concernant les relations avec les parties prenantes, institutions publiques et privées, acteurs de terrain, réseaux professionnels, les Comités techniques locaux sont l'instance décisive pour maintenir informés les acteurs de la dépendance, notamment du champ du handicap et des personnes âgées. Ainsi les avancées de la production pédagogique et de la production du guide / manuel technique opérées dans le groupe de travail PI2 et PI3, leurs mises en tests et leurs adaptations ont pu se croiser avec l'expertise des partenaires externes.
Dans le cas de la France, les avancés du projet ont été présentées lors d’un séminaire organisé par le Conseil Départemental autour de la thématique de l’autonomie. Puis les acteurs du territoire tels que  les foyers de vie du territoire du Pays Basque et des Landes, puis les réseaux existants du secteur comme le réseau AGHEIL des Landes (regroupant les responsables de la dépendance des personnes âgées et des personnes en situation de handicap) et le réseau EHPAD Pays Basque.

Les parties prenantes faisant parties des CTL sont intéressées et surtout en termes d'impact, sensibilisées à la question de la formation et du travail en approche pluridisciplinaire, entre les différents métiers du sanitaire et médico-social, au bénéfice des bénéficiaires que sont les personnes âgées et/ou en situation de handicap.

ESPAGNE

Matia Fundazioa a présenté à Padoue le travail coordonné par le Comité espagnol (professionnels, pédagogues et collaborateurs) qui a donné naissance à la première production du projet SALTO sur l'analyse des formations innovantes et expériences dans le domaine de l'animation sociale et du milieu résidentiel.
Le document, dont la version anglaise est finalisée et téléchargeable sur le site web du projet SALTO, comprend une première étude de la situation actuelle dans chacun des pays participants, en tenant compte du cadre juridique, du rôle des administrations, des bénéficiaires, des professionnels et de l'intégration des services, notamment.
Le document analyse également les programmes d'animation sociale actuels, ainsi que 14 programmes de formation innovants compilés dans les pays participants et qui abordent différents thèmes : inclusion sociale, vieillissement, diversité fonctionnelle, démence, etc.
Enfin, 40 expériences innovantes ont été recueillies et analysées qui pourront servir d'inspiration lors de la mise en œuvre d'actions visant à améliorer le bien-être des bénéficiaires.

 

Le prochain séminaire de diffusion aura lieu à Hendaye
le 12 Avril 2019

ITALIE
 

Le 24 janvier 2019 a eu lieu à Padoue, au sein de la Fondazione IRPEA (associée au partenaire C'entro), la 1er conférence de présentation du projet SALTO.
Le Séminaire Transnational a été organisé un jour avant la réunion des Professionnels, qui a donc permis la participation de tous les partenaires du projet.
L'événement a été structuré en deux parties principales, afin d'élargir l'horizon des résultats du projet et leurs applications possibles.
La principale partie de cet événement a été consacrée aux interventions / présentations faites par les partenaires du projet responsables des productions intellectuelles spécifiques, avec une vue d'ensemble du projet réalisée par la coordinatrice du projet, Maia Berasategui (Etcharry, France). Les concepts clés présentés par Maia Berasategui ont été : l'animation socio-éducative, l'apprentissage expérientiel, les professionnels, les personnes âgées et handicapées, la qualité de vie, l'empowerment, le bien-être, les expériences de terrain.
Miren Iturburu, responsable de la Fondation Mattia, Espagne, a présenté les résultats des travaux sur l'analyse des formations innovantes et expériences dans le domaine de l'animation sociale et du milieu résidentiel.
L'intervention d'Elena Luppi de l'Université de Bologne a été consacrée à la présentation des résultats obtenus sur le manuel de formation en travail social dans le cadre de la phase de recherche n°2. Afin d'atteindre l'objectif du projet, c'est à dire, l'intégration des approches non pharmacologiques dans les thérapies quotidiennes au sein de la formation des soignants désignés, le projet prévoit un cadre théorique avec un ensemble de modules de formation et une phase de test.
L'activité de formation a été mise en œuvre en Espagne, en France, en Italie et en Croatie, et l'impact de la formation a été mesuré à l'aide de l'échelle "Attitude face aux démences" (O'Connor, McFadden, 2010).
La perspective sur les personnes âgées a été complétée par l'intervention de Valeria Friso, de l'Université de Bologne, qui s'est concentrée sur les personnes en situation de handicap et l'importance de l'apprentissage et de l'expérience dans le cadre du bien-être pour les personnes.
La deuxième partie de l'événement a mis en lumière les expériences que la Fondation IRPEA (associée C'entro), l'organisation hôte, a en commun avec les principes promus par le projet SALTO.
L'approche théorique de Simone Visentin, de l'Université de Padoue, a présenté les projets de terrain menés par l'IRPEA, et le lien entre projet de vie individuelle des personnes handicapées et le contexte communautaire local comme source de croissance personnelle et de réelle inclusion sociale.
Un groupe de trois éducateurs de l'IRPEA a ensuite présenté des projets concrets ouverts sur le territoire local, dont les personnes en situation de handicap sont devenues les principaux acteurs.


Précédentes : Prévention de la radicalisation : revue forum
Suivante : Invitation SALTO

© 2015 AFMR ETCHARRY.